LE MARAIS POITEVIN

Vacances détente à fleur d’eau

Façonné par la main de l’homme, le Marais poitevin constitue l’un des territoires les plus étonnants de France. A cheval sur la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres et la Vendée, ce Parc naturel régional présente trois visages. Le plus connu est bien sûr celui de la romantique Venise verte, où l’on se promène en barque sous les frondaisons. L’abbaye de Maillezais en est un lieu emblématique, avec ses vestiges majestueux, son embarcadère, et son restaurant de spécialités. Mais le Marais poitevin, c’est aussi le « marais desséché » où alternent cultures céréalières et troupeaux : il fait bon s’y promener à vélo le long des écluses, en admirant une faune et une flore remarquables. Quant à la Baie de l’Aiguillon, façade maritime du Parc, elle est le paradis des oiseaux - et des moules de bouchot. Enfin, villages authentiques (Coulon, Damvix, Marans), hébergements de charme et excellentes tables achèvent de faire du Marais poitevin la garantie de vacances d’exception.

Un Marais très peuplé

Deuxième zone humide de France après la Camargue, le Marais poitevin accueille une extraordinaire biodiversité. 250 espèces d’oiseaux, 38 espèces de poissons, près de 750 espèces végétales, sans parler des mammifères (notamment loutres et ragondins, véritables maîtres des lieux). Les amoureux de la faune et de la flore s’en donnent donc ici à coeur joie. Plusieurs sites permettent d’observer les oiseaux : parmi eux, le plus original est le parc ornithologique Les oiseaux du Marais. Créé par des passionnés à St-Hilaire-la-Palud, il regroupe sur 8 hectares plus de 70 espèces, qu’on peut facilement admirer de près. Une projection de film, des jeux de piste et un embarcadère pour se promener en barque dans une nature tranquille permettent d’y passer une excellente journée. Détail sympathique : pour se restaurer, on a le choix entre des tables de pique-nique ou le petit restaurant « locavore » ouvert récemment. Dans le même esprit familial, on pourra visiter à St-Georges-de-Rex l’asinerie Du coq à l’âne, qui propose des balades à dos d’âne… Au fil des promenades dans le Marais, on aura le plaisir de découvrir en outre des espèces protégées comme les baudets du Poitou, les vaches maraîchines ou les poules de Marans. Et sur le littoral, on se munira de jumelles pour observer les innombrables oiseaux de la Baie de l’Aiguillon, carrefour migratoire où se côtoient tadornes de Belon, canards colvert, hérons et oies cendrées.

De pierre et d’eau

Entre deux promenades « nature », le Marais poitevin offre également de belles visites culturelles. A commencer par celle de ses célèbres abbayes, à l’origine du creusement des premiers canaux au XIIème siècle. Celle de Maillezais, en partie détruite, présente de magnifiques vestiges, et propose tout l’été des spectacles en lien avec sa prestigieuse histoire. Sa voisine l’Abbaye Saint-Vincent, située dans le charmant village de Nieul-sur-l’Autise, a miraculeusement résisté aux assauts du temps : sa muséographie très moderne en fait une visite hautement recommandée. Quant à l’Abbaye royale de St-Michel-en-l’Herm, on peut y admirer notamment les jardins et la salle capitulaire. Bien sûr, le patrimoine du Marais consiste également en ouvrages hydrauliques : 594 au total ! Pour comprendre ce réseau complexe, on découvrira avec profit le noeud hydraulique de Bazoin. La Maison du Marais poitevin, à Coulon, est également une étape incontournable, tout comme les musées des grandes villes du territoire : Niort, Fontenay-le-Comte, Luçon et Marans. Enfin, de nombreux villages de caractère contribuent eux aussi à cette passionnante plongée dans le temps.

Tout doucement…

Si vous aimez offrir des vacances à votre voiture, le Marais Poitevin est fait pour vous. Ses 850 kilomètres de pistes cyclables balisées - et plates ! - en font en effet un paradis du deux roues. Pédaler le long des canaux ou de la Sèvre niortaise est un pur plaisir, et grâce aux cyclocartes éditées spécialement par le Parc régional, aucun risque de se perdre. De nombreux établissements (hôtels, gîtes, campings) ont en outre reçu le label « Accueil vélo », et le Marais Poitevin est traversé par deux grandes véloroutes qui se croisent à Marans : la Vélodyssée, portion française d’un itinéraire reliant la Norvège au Portugal, et la toute jeune Vélo Francette, qui s’étire de Ouistreham à La Rochelle… Si vous préférez la marche à pied, vous ne serez pas non plus déçus : les « chemins blancs » sont faits pour vous, qu’ils traversent le marais mouillé ou le marais desséché. Parmi les autres moyens de locomotion doux figure évidemment la traditionnelle promenade en barque - mais aussi les déplacements à cheval, à dos d’âne, ou en roulotte. De quoi prendre son temps et respirer !